Conseils pour les Voyages avec Prothèse

Mis à jour : févr. 18


Les indispensables pour voyager avec une prothèse

L'entreprise OPR par le biais d'Erwan Clv a rédigé un article suite à la lecture de nos échanges sur le groupe FB CÉ2A.

Afin d'en faire profiter un maximum de personnes amputées, OPR a regroupé les conseils les plus importants et à ajouter d'autres infos bien utiles.


source OPR35.com:

Voici le contenu de cette source :

Vous prévoyez de voyager mais vous vous questionnez sur votre appareillage ?

“Ma prothèse va-t-elle sonner à l’aéroport, est-ce-que je dois prévoir un manchon supplémentaire ?”

Nous tentons ici de répondre à ces interrogations !


Avant toute chose, préparer ses affaires !

Il est important de vérifier sa prothèse avant de partir.

Premièrement le manchon. Inspectez soigneusement l’intérieur et l’extérieur du manchon pour prévenir d’une éventuelle fissure qui empêchera ensuite une bonne suspension.

Si votre manchon est usé, parlez-en à votre prothésiste afin d’emporter avec vous un manchon neuf.


Si jamais vous percez votre gaine durant votre voyage, vous pouvez utiliser du cellophane afin d’assurer le vide dans la prothèse avant d’aller voir votre prothésiste. La procédure détaillée en suivant ce lien :


Astuce Genouillère étanchéité sur ce site CÉ2A :

Nettoyer sa prothèse :

Assurez-vous qu’il n’y ait pas de poussière à l’intérieur de la prothèse susceptible ensuite d’empêcher le bon fonctionnement de la valve ou de bloquer l’insertion du plongeur dans le cas des prothèses à accrochage distale.


Avant toute chose, préparer ses affaires !

✓ Des bonnets de volume et des bonnets élasto-compressifs

Si vous marchez beaucoup lors de votre voyage ou si vous prenez l’avion, il se peut que votre moignon prenne ou perdre du volume. Les bonnets vous permettrons de réguler le volume du moignon et d’assurer votre confort dans l’emboiture.


✓ Un manchon supplémentaire

Vous n’êtes pas à l’abri d’endommager votre manchon. Prenez un manchon supplémentaire pour prévoir toute éventualité.


✓ Une crème pour le moignon

Si vous utilisez une crème pour votre moignon, notamment en cas d’irritations, pensez à l’emporter avec vous.


Conseils Soin du moignon CÉ2A :


✓ Une prothèse supplémentaire ou prothèse de bain

Si vous avez une prothèse supplémentaire spécifique comme par exemple une prothèse de bain, vous pouvez l’emporter avec vous pour profiter pleinement de vos vacances.

Celle-ci peut être mise en soute gratuitement avec l’assistance pour mobilité réduite ou autre situation de handicap cité dans la suite de l’article.


✓ Les coordonnées de votre prothésiste

Prévoyez le numéro de votre prothésiste dans votre téléphone. En cas de doutes, de douleurs ou de difficultés avec votre prothèse, votre prothésiste pourra vous donner toutes les étapes à suivre pour résoudre votre problème.


✓ Une attestation médicale remplie par votre médecin

Pour éviter les mauvaises surprises, notamment lors d’un contrôle de douane à l’aéroport, une attestation médicale peut vous être utile. Vous pouvez demander une attestation à votre médecin, si possible en français et en anglais si vous voyagez à l’étranger.


Vous avez un genou mécatronique ? N’oubliez pas votre chargeur et un adaptateur local si les prises ne sont pas au même format, c’est notamment le cas de l’Angleterre.


✓ Clé allen de 4 mm

N’essayez pas de régler votre prothèse vous-même, elle est soigneusement réglée par votre prothésiste. Celui-ci utilise également du frein filet, une colle spécifique qui assure la bonne tenue des vis.

Cependant, si votre prothèse se met à bouger et que vous craignez une chute, appelez votre prothésiste qui vous donnera la démarche adéquate de maintenance de la prothèse.


Vous voyagez en avion ?

“Est-ce que ma prothèse va sonner au portique de sécurité ?”

Lorsqu’on est amputé, on peut se poser plusieurs questions avant de prendre l’avion comme : “Ma prothèse va-t-elle sonner aux portiques de sécurité ?”

Avant le contrôle, vous pouvez expliquer votre situation à un membre de la sécurité qui vous indiquera la démarche à suivre.

Vous pouvez également présenter une attestation médicale qui facilitera la compréhension de la sécurité sur votre appareillage.


Selon les compagnies et les aéroports, il se peut que votre prothèse soit vérifiée dans une cabine individuelle ou que l’on vous demande de passer votre prothèse aux rayons x.

Il s‘agit d’une simple procédure, les objets médicaux nécessaires comme les prothèses, cannes ou fauteuils roulants sont courants dans les aéroports et les équipes y sont habituées.

Les shorts, robes ou vêtements amples peuvent faciliter l’inspection visuelle de la prothèse.

Prévoyez simplement du temps supplémentaire pour ne pas risquer de louper votre vol.


Pour faciliter votre voyage l’assistance pour mobilité réduite ou autre handicap

Lors de votre réservation, vous pouvez également demander une assistance auprès de la compagnie aérienne pour l’embarquement. Chaque compagnie propose gratuitement pour les personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite, des embarquements avant le reste des passagers afin de monter en toute sérénité.


Il sera d’autant plus facile aux équipes de l’aéroport de contrôler votre prothèse étant au fait de votre situation.


Ce service peut également vous fournir un fauteuil roulant si par exemple, la distance à parcourir dans l’aéroport est très importante.


Grâce à ce service, vous pouvez réserver vos places dans l’avion avant tout le monde, pour par exemple choisir un siège avec de la place devant si vous avez besoin d’étirer vos jambes. Les places côté couloir permettent de plus facilement étendre sa jambe au besoin, de la même manière que si l’on voyage en bus ou en train


Si vous avez oublié de le spécifier lors de votre réservation, vous pouvez contacter votre compagnie aérienne jusqu’à 48h avant le vol avec votre numéro de réservation pour demander cette assistance.


Gérer ses variations de volumes dans l’ avion. Si vous optez pour la solution de retirer la prothèse pour être plus à l'aise. Mais il est préférable de la garder, si possible. Car le rechaussage de la prothèse risque d'être délicat : Lorsque l'on prend l’ avion, nos membres sont susceptibles de gonfler avec la pression atmosphérique. Il en est de même pour le moignon.

Vous pouvez porter un bonnet élasto-compressif dans l’avion pour prévenir des gonflements.


Si vous ne possédez pas de bonnet, il est préférable de garder la prothèse durant le vol pour éviter les difficultés à la chausser ensuite.

N’hésitez pas à marcher dans l’avion avant l’atterrissage pour faire bien circuler le sang et maintenir un bon volume de votre moignon.


Renseignez-vous sur les lieux à visiter.

Pour faciliter votre voyage vous pouvez vous renseigner à l’avance sur l’accessibilité des lieux à visiter, y compris l’hôtel.

Avant de réserver votre hôtel, vérifiez s’il correspond à vos attentes, notamment en terme d’accessibilité.

Pensez par exemple à sa proximité avec ce que vous avez prévu de visiter ou proche des transports en commun.

Pour plus de confort, privilégiez les hôtels avec ascenseurs par exemple.


Télécharger des applications utiles :

Lieux touristiques accessibles, stationnement adaptés, voirie accessible, etc… Le site hizy.org par Handicap International a répertorié les meilleurs sites et applications de voyage pour les personnes à mobilité réduite.

Retrouvez ces informations de sites et applications :


Avec ces quelques conseils et précautions à prendre, partez en voyage en toute sérénité.

Erwan Clv, OPR.



91 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout